Actualités

16/02/2015 PROFIL > Chef d'entreprise , Service administratif et financier , Direction , Conseil financier

La défiance des directeurs financiers face à la digitalisation de gestion prévisionnelle

D'après une étude du cabinet d'audit PricewaterhouseCoo (PwC) spécialisé dans des missions d'audit, d'expertise comptable et de conseil à destination des entreprises, le digital n'est pas une préoccupation majeure pour les Directeurs administratifs et financiers (DAF). En effet, seul un Directeur financier sur deux considère que le digital a un impact important sur son entreprise.

Pourtant, cette méthode pratique de travail pourrait être introduite en lieu et place des outils traditionnels de travail pour moderniser la gestion prévisionnelle des entreprises. La cause de ce retard résulte du manque d'implication des responsables opérationnels et de la qualité insuffisante des données prévisionnelles qui leurs sont remontées.
Autre facteur de ce retard : le temps passé à  la collecte de données, au détriment de l'analyse.

Selon cette étude 23% des Directeurs financiers souhaitent se focaliser sur la fiabilisation des données et améliorer la pertinence des indicateurs de gestion.
25 %  d'entre eux   envisagent  prioritairement d'investir dans l'innovation et le développement des produits, 17% dans la formation et le développement des compétences  et 12% dans la croissance externe.

Le digital reste encore très en retrait puisque d'après cette étude, seuls 55% des DAF considèrent que la digitalisation de la gestion prévisionnelle est essentielle. D'autre part, la nomination d'un chef de projet digital n'intéresse que 31% des DAF.
La vision de cette digitalisation est surtout appréhendée sous l'angle informatique et la dématérialisation des processus de comptabilité.
Il existe donc une inadéquation entre le caractère urgent de l'intégration des méthodes digitales et leur présence dans la gestion de l'entreprise.

Enfin, et surtout, pour Ludovic de Beauvoir de l'agence PwC la perception du digital résulte d'un défaut de compréhension du rôle du digital dans l'entreprise.