Actualités

23/12/2014 PROFIL > Chef d'entreprise

Le Crowdfunding : six propositions pour un nouveau mode de financement des entreprises

L'étude réalisée par l'Observatoire du crowdfunding* montre que les français adoptent de plus en plus le « crowdfunding » ou financement participatif, notamment du fait de l'augmentation du nombre de ses plates-formes et l'émergence de plates-formes sectorielles. En effet, selon cette étude, 59% des français pensent que le financement participatif est une manière durable de financer l'économie.

Les deuxièmes assises du financement participatif organisées par le ministère de l'Economie et de la Finance ont donné l'occasion de faire le bilan suite à la mise en place du cadre légal de ce mode de financement des entreprises,  le 1er octobre dernier. L'association Financement Participatif France (FPF) a émis six propositions par rapport à ce projet en vue de développer ce secteur.
 
Elles concernent différents mode de financement participatif : le don, l'equity et le prêt.

Les idées principales de ces propositions sont les suivantes :  

-    simplifier l'accès au financement participatif pour les collectivités territoriales et associations ;

-    faciliter la syndication des investisseurs via la création de holding : société d'investissement participatif pour leur projet ;

-    réintroduire le principe de proportionnalité pour l'offre de titres financiers non complexes ;

-    ouvrir l'accès du prêt aux personnes morales ;

-    introduire la déduction fiscale des pertes constatées sur les prêts réalisés, et introduction d'un abattement d'imposition sur les intérêts perçus.

L'objectif de ces propositions est de simplifier l'accès des entreprises au crowdfunding, de valoriser le potentiel des investisseurs via des holdings  tout en les protégeant, et en instaurant une équité fiscale entre eux.  
Il s'agit également de permettre aux entreprises de financer des projets à partir des plates-formes au même titre que les particuliers. Par ailleurs, l'objectif est d'encourager les prises de risques des particuliers et des personnes morales en sécurisant leurs pertes financières potentielles.

L'un des points fort du crowdfunding  est qu'il permet de prendre conscience de la complémentarité des modes de financements mis aujourd'hui à disposition des entreprises.

*L'observatoire du crowdfunding : Etude réalisée par l'agence Adwise pour Financement participatif France, sur un échantillon de 2.000 personnes.