Actualités

23/02/2015 PROFIL > Chef d'entreprise , Tout public

Crowdfunding : face à des investisseurs enthousiastes, les dirigeants restent frileux

Selon un sondage mené par l'Institut Think pour Lendopolis, le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-comptables et le Salon des Entrepreneurs près d'un français sur deux serait disposé à prêter ou investir de l'argent dans les TPE-PME, soit 75 milliards d'euros de prêts potentiel par an, en utilisant le moyen de financement participatif : « crowdfunding ». 

Cette étude fait le point sur l'opinion des français mais également des entrepreneurs sur le crowdfunding  à l'occasion du 22ème  Salon des Entrepreneurs. On note une tendance forte du financement de l'économie, 66% des français connaissent le « crowfunding »  et 7% des français prétendent avoir déjà prêté ou investi de l'argent sur une de ses plateformes.
Le décret relatif au financement participatif adopté le 16 septembre 2014 pourrait aider à renforcer cette tendance.

47% des particuliers français seraient prêts à investir, grâce à certains avantages fiscaux que cela représentent. En effet 18 % de leur investissement peuvent être déduits sur leurs impôts sur le revenu quel que soit le montant de cet investissement.  Ce qui représenterait 24 millions d'investisseurs potentiels.

Les entrepreneurs seraient eux, 76% à connaitre le crowdfunding  et 33% à envisager d'y avoir recours afin de  financer leur développement.
Toutefois, seulement 23% perçoivent le crowdfunding comme un moyen d'acquérir de la visibilité en termes de communication. Pour ces chefs d'entreprise, il est perçut avant tout comme un moyen financier de soutien face à certaines difficultés. Il s'agit premièrement de palier aux réticences des banques  (58%),  à l'absence d'exigence de garantie  ou caution  personnelles, puis pour la possibilité de le compléter par un financement bancaire plus traditionnel (32%).

Enfin, le crowdfunding est un moyen de financement qui présente des atouts  pour les dirigeants, et nouveaux entrepreneurs,   car il pourrait permettre de soumettre leurs projets aux internautes, et ainsi de se faire connaitre à un plus large public, d'analyser son marché en temps réel en recueillant les réactions des susceptibles clients.